Le rachat de crédit en fiches

Le rachat de crédit en fiches 

credit_immo_05 (Medium)Le rachat de crédit : pour quelle occasion ?

Cette opération vous permet de rassembler tout ou partie de vos crédits en un seul.

Vous pourrez donc, une fois le rachat de crédit réalisé, envisager :

–        de réajuster vos comptes grâce à un recalcule de vos mensualités à la baisse.

–        la réalisation de nouveaux projets

–        de réagir efficacement face à des modifications de situation (naissance, mariage, déménagement , etc…)

 

Le rachat de crédit peut-il se faire que pour certains de nos crédits ? Lesquels sont rachetables ?

Le rachat de crédit s’effectue sur les crédits que vous souhaitez. Cependant, on vous conseille, pour optimiser cette opération, de racheter le plus de crédits possible.

Les crédits rachetables sont : les découverts auprès de votre établissement bancaire, les crédits immobiliers, et le crédit à la consommation.

 

Qui peut m’assurer que l’intermédiaire bancaire auquel je fais appel est qualifié ?

Tout d’abord, selon la loi (article L.519-1 et L.519-2), pour qu’une personne soit désignée comme intermédiaire bancaire il faut qu’elle mette en relation deux parties, dont l’une est obligatoirement un établissement de crédit, dans le but de réaliser une opération bancaire.

L’intermédiaire bancaire ne peut agir que sous mandat d’une banque et ne peut en aucun cas réaliser des transactions personnellement.

Ainsi, si votre intermédiaire ne répond pas conformément à ces critères alors ce n’est pas un intermédiaire bancaire convenable.

 

Faut-il nécessairement être propriétaire pour que l’on rachète ses crédits ?

Non, il n’est pas nécessaire d’être propriétaire pour bénéficier du rachat de crédit. Bien sur, le fait d’être propriétaire offre plus de garanties pour la banque mais un locataire avec de bonnes garanties aura tout autant de chance pour obtenir son rachat de crédit qu’un propriétaire.

 

Un crédit sur une longue période (plus de 20 ans) : est-ce raisonnable ?

Beaucoup de rachats de crédit ou de prêts immobiliers se font désormais sur une période allant de 20 à 30 ans. Ce n’est donc pas extraordinaire d’avoir un crédit d’une telle durée et il ne faut donc pas s’ en inquiéter. C’est une réponse naturelle à la conjoncture actuelle et à la consommation croissante ainsi qu’à l’inflation.

 

Est-ce que si je suis inscrit au FCIP je peux, tout de même, faire une opération de rachat de crédit ?

Il est, effectivement, possible de faire un rachat de crédit même en étant inscrit au FCIP : rien ne dit formellement que ce n’est pas possible. Cependant,  cela semble plus compliqué car en étant inscrit au FCIP, la majeure partie du temps nous n’avons pas, ou très peu, de garanties.

Ainsi, si vous êtes inscrit dans ce fichier rien ne vous empêche de faire une demande, elle sera obligatoirement étudiée.credit_immo_76 (Large)

 

Est-ce que le rachat de crédit est possible en tant que professionnel libéral ? retraité ?

fonctionnaire ?

Tout d’abord, il est important de savoir que les professionnels, tout comme les particuliers, peuvent souscrire à un rachat de crédit.

Il est donc possible, même pour les professions libérales de souscrire à un rachat de crédit.

De la même manière, les retraités peuvent souscrire à un rachat de crédit, seules certaines conditions d’âges peuvent restreindre l’accès au rachat de crédit.

Les fonctionnaires ont également la possibilité de racheter leur crédit. De plus, leur statut leur offrant une sécurité de l’emploi, ils offrent une certaine garantie aux banques et cela facilite donc l’acceptation du rachat de crédit.

 

A quoi m’engage une simulation en ligne ?

Une simulation en ligne n’engage à rien. Les résultats donnés à la suite de la simulation ne peuvent en aucun cas avoir valeur d’acceptation de rachat de crédit. Le résultat fourni dépend de la précision des données que vous avez inscrits lors de la simulation en ligne.

Cette simulation peut donc vous donner un aperçu des résultats mais en aucun cas vous engage en quoi que ce soit.

 

Peut-on racheter son crédit ayant déjà connu une opération de rachat de crédit ?

C’est effectivement possible, même si c’est rare, et sous certains critères :

–          le dernier rachat de crédit doit dater de plus de trois années.

–          avant l’opération, l’endettement doit être inférieur à 60%

–          le ratio hypothécaire ne doit pas dépasser les 80%

–          les crédits ne doivent pas avoir été rejetés.

 

Qu’en est-il exactement des frais de dossier ?

Les frais de dossier n’apparaissent qu’une fois l’opération acceptée. Dans ce cas, l’intermédiaire bancaire bénéficiera  d’une commission s’élevant à un pourcentage du montant des crédits  rachetés (entre 1% et 5%). A cette somme s’ajoutera les frais de dossiers qui seront réclamés par le nouvel organisme prêteur.

 

Qu’en est-il de l’assurance ?

Dans une opération de rachat de crédit, l’assurance est très souvent obligatoire. Cependant, depuis la loi Lagarde aucun établissement bancaire ne peut vous obliger à souscrire à l’assurance de leur propre établissement : vous êtes entièrement libre de choisir l’établissement dans lequel  vous voulez souscrire à une assurance.

Les assurances sont du même type dans le cas du rachat de crédit que dans le cas du crédit « classique ».

 

credit_immo_04Quelles garanties puis-je apporter ?

La garantie la plus appréciée par l’établissement prêteur sera celle d’un bien immobilier (qu’il nous appartienne ou appartienne à un tiers). On parle dans ce cas là de garantie hypothécaire.

Une personne ou une société peut également apporter la garantie de rembourser les mensualités dans le cas d’une défaillance de la part de l’emprunteur.

L’assurance souscrite fait également partie des garanties appréciées voire obligatoire pour les établissements prêteurs.

La dernière garantie possible relève de la situation personnelle de l’emprunteur. C’est-à-dire que la banque évaluera si le salaire, les relevés de compte, le train de vie paraissent stables et permettent le remboursement des mensualités.

 

Quels sont les critères d’acceptation ?

Pour qu’une demande soit acceptée, les établissements prêteurs vont s’intéresser à différents critères et essayer de déterminer s’ils sont convenables pour garantir un remboursement aisé du nouveau crédit.

L’étude du dossier se fera sur :

–          la situation personnelle de l’emprunteur : majeure et avec la dernière mensualité avant l’âge de 80 ans voire 90 ans sous certaines conditions, pas en instance de divorce, de nationalité française.

–          les critères financiers : les mensualités et charges (loyer, pension alimentaire…) ne doivent pas excéder les 35% du revenu net mensuel ;  les revenues doivent être considérés comme stables ; les antécédents de remboursement de crédits.

–          les garanties (cf. Fiche ci-dessus).

–          l’objet du financement sera pris en compte également.

 

Quelles sont les possibilités une fois notre rachat de crédit refusé ?

Il faut savoir qu’il n’y a pas de réel recours face à un refus de rachat de crédit. Vous pourrez, cependant, redemander l’étude du dossier à tout moment mais il n’y a pas de refus abusif ou autre mentions de cet ordre.

Le plus important face au refus et de connaître les causes de celui-ci. Ainsi, il vous faudra étudier les solutions envisageables et vous pourrez de nouveau déposer le dossier qui aura, suite aux modifications de situations, plus de chance d’être accepté.

Si la situation devient réellement critique et que l’on ne cesse de vous refuser des rachats de crédit, il existe la solution de la commission de surendettement où vous pouvez déposer un dossier qui sera étudié rapidement.